Fermer le menu
Logo Tours
image-contenu-froid

Les conditions d’admission et de financement

  • CONCOURS D’ADMISSION 2020 à l’Institut de Formation Aides-Soignant(e)s
    L’arrêté relatif aux nouvelles modalités d’entrée dans la formation pour les aides-soignant(e)s et les auxiliaires de puéricultures est paru au Journal Officiel du 7 avril 2020.
    La sélection des candidats se fera dorénavant sur dossier.

Inscriptions

Date de la rentrée

  • Contenu à venir ultérieurement

CONSTITUTION DU DOSSIER

  • Clôture des inscriptions : contenu à venir ultérieurement

Le métier 

Le rôle de l’aide-soignant s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins dans le respect des droits et de la dignité de la personne. L’aide-soignant réalise des soins curatifs, éducatifs, palliatifs, préventifs et de réadaptation. Il exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier. Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins d’hygiène et de confort visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne.

Il l’accompagne dans les activités de la vie quotidienne, contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer son autonomie.

Lieux d’exercice

  • Établissements de santé (secteur public et privé)
  • Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)
  • Services de soins à domicile sous la responsabilité d’un infirmier (structure type SSIAD)

Perspectives

  • Assistant de soins en gérontologie
  • Auxiliaire de puériculture
  • Ambulancier
  • Infirmier

LA FORMATION

L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Les compétences liées au diplôme professionnel d’aide-soignant, au nombre de 8, sont listées et décrites dans le référentiel de compétences du diplôme (arrété du 25 janvier 2005 Annexe V).

Le diplôme peut s’acquérir soit par le suivi et la validation de l’intégralité de la formation, en continu ou en discontinu, soit par le suivi et la validation d’une ou de plusieurs unités de formation (module et stage) correspondant à une formation complémentaire en fonction des modes d’accès au diplôme.

L’ensemble de la formation comprend 41 semaines soit 1 435 heures d’enseignement théorique et clinique en institut de formation et en stage, réparties comme suit :

  • Enseignement en institut de formation : 17 semaines, soit 595 heures ;
  • Enseignement en stage clinique : 24 semaines, soit 840 heures.

Durant la formation, les élèves bénéficient de congés :

  • 3 semaines pour les élèves débutant une scolarité en septembre ;

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

Modules de formation :

Les modules de formation correspondent à l’acquisition des huit compétences du diplôme

   
Module 1Accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne4 semaines (140 heures)
Module 2L’état clinique d’une personne2 semaines (70 heures)
Module 3Les soins5 semaines (175 heures)
Module 4Ergonomie1 semaine (35 heures)
Module 5Relation – Communication2 semaines (70 heures)
Module 6Hygiène des locaux hospitaliers1 semaine (35 heures)
Module 7Transmission des informations1 semaine (35 heures)
Module 8Organisation du travail1 semaine (35 heures)

LES STAGES

Les stages cliniques sont organisés par les instituts de formation en collaboration avec les structures d’accueil. Ils constituent un temps d’apprentissage privilégié de la pratique professionnelle. Ils s’effectuent dans des secteurs d’activités hospitaliers ou extra-hospitaliers, au sein de structures bénéficiant d’un encadrement par un professionnel médical, paramédical ou un travailleur social. Cet encadrement est assuré par du personnel diplômé, qui prépare progressivement l’élève à l’exercice de sa fonction. Il est recommandé que le tuteur puisse bénéficier d’une formation spécifique.

Chaque stage fait l’objet d’un projet de tutorat établi entre l’équipe pédagogique de l’institut et le responsable de l’encadrement de l’élève dans la structure d’accueil. Il définit, à partir des ressources éducatives de la structure et du niveau de formation de l’élève, les objectifs d’apprentissage, les modalités d’encadrement et les critères d’évaluation.

Dans le cursus complet de formation, les stages sont au nombre de six, de 140 heures chacun, soit 4 semaines. Leur insertion dans le parcours de formation est prévue dans le projet pédagogique de l’institut et permet l’acquisition progressive des compétences par l’élève.

Ils sont réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales :

  • Service de court séjour : médecine ;
  • Service de court séjour : chirurgie ;
  • Service de moyen ou long séjour : personnes âgées ou handicapées ;
  • Service de santé mentale ou service de psychiatrie ;
  • Secteur extrahospitalier ;
  • Structure optionnelle.

Sur l’ensemble des stages cliniques, un stage dans une structure d’accueil pour personnes âgées est obligatoire.

Le stage dans une structure optionnelle est organisé en fonction du projet professionnel de l’élève en accord avec l’équipe pédagogique. Il est effectué en fin de formation et constitue le dernier stage clinique réalisé par l’élève.

Lorsque le cursus est réalisé partiellement, la formation s’effectue par unité de formation. Celle-ci correspond à un module d’enseignement théorique et, pour six modules sur huit, un stage clinique qui lui est rattaché :

Sur l’ensemble des stages cliniques, un stage dans une structure d’accueil pour personnes âgées est obligatoire.

Le stage dans une structure optionnelle est organisé en fonction du projet professionnel de l’élève en accord avec l’équipe pédagogique. Il est effectué en fin de formation et constitue le dernier stage clinique réalisé par l’élève.

Lorsque le cursus est réalisé partiellement, la formation s’effectue par unité de formation. Celle-ci correspond à un module d’enseignement théorique et, pour six modules sur huit, un stage clinique qui lui est rattaché :

Unités de formationModules de formationStages cliniques
Unité 1Module 1 : 4 semaines4 semaines
Unité 2Module 2 : 2 semaines4 semaines
Unité 3Module 3 : 5 semaines8 semaines
Unité 4Module 4 : 1 semaine2 semaines
Unité 5Module 5 : 2 semaines4 semaines
Unité 6Module 6 :1 semaine2 semaines
Unité 7Module 8 : 1 semainePas de stage
Unité 8Module 8 : 1 semainePas de stage
TOTAL17 semaines24 semaines

Les lieux de stage sont choisis en fonction des objectifs d’acquisition de la compétence.

La formation

Elle se déroule en alternance sur une durée de 41 semaines soit 1435 heures.

  • 17 semaines d’enseignement théorique soit 595 heures sont consacrées à l’étude de la biologie humaine, des sciences humaines et sociales, des pathologies et des savoirs fondamentaux de l’exercice aide-soignant. Ces enseignements théoriques s’effectuent sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés de simulation, de travaux de groupe et de travaux pratiques.
  • 24 semaines de formation clinique soit 840 heures réparties en 6 stages.

Situation spécifique des élèves titulaires du baccalauréat professionnel Accompagnement, soins, service à la personne (ASSP) ou du baccalauréat services aux personnes et aux territoires (SAPAT).

L’Article 19 de l’arrêté du 22 octobre 2005 modifié par l’arrêté du 21 mai 2014 relatif au diplôme d’état d’aide-soignant prévoit une intégration partielle des élèves.

Les élèves titulaires du baccalauréat professionnel Accompagnement, Soins, Service à la Personne (ASSP) et ayant réussi les épreuves d’admission du concours d’entrée en IFAS sont dispensés des unités de formation 1 – 4 – 6 – 7 et 8.

Ils doivent suivre les unités de formation 2 – 3 et 5 sur une durée de 21 semaines soit 735 heures.

  • 9 semaines d’enseignement théorique soit 315 heures.
  • Les stages sont réalisés en milieu professionnel que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico social, ce qui représente 12 semaines de stage soit 420 heures.
Unités de formationModules de formationStages cliniques
Unité 2Module 2 : 2 semaines4 semaines
Unité 3Module 3 : 5 semaines4 semaines
Unité 5Module 5 : 2 semaines4 semaines
Total9 semaines12 semaines

Les élèves titulaires du baccalauréat Services Aux Personnes et aux Territoires (SAPAT) et ayant réussi les épreuves d’admission du concours d’entrée en IFAS sont dispensés des unités de formation 1 – 4 – 7 et 8.

Ils doivent suivre les unités de formation 2 – 3 – 5 – 6 sur une durée de 24 semaines soit 840 heures.

  • 10 semaines d’enseignement théorique soit 350 heures.
  • Les stages sont réalisés en milieu professionnel que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social ce qui représente 14 semaines de stage soit 490 heures.
Unités de formationModules de formationStages cliniques
Unité 2Module 2 : 2 semaines 
Unité 3Module 3 : 5 semaines4 semaines
Unité 5Module 5 : 2 semaines4 semaines
Unité 6Module 6 : 1 semaine6 semaines
Total10 semaines14 semaines

Les atouts de notre formation

  • Suivi personnalisé des élèves en formation
  • Utilisation de la simulation en santé
  • Digital learning
  • Mises en situation favorisant le décloisonnement et l’interprofessionnalité
  • Des expériences personnelles et professionnelles variées au sein des promotions
  • Collaboration avec les formateurs experts de l’IFSI et professionnels de santé en exercice
  • Organisation de temps d’approfondissement du positionnement des aides-soignants

Le diplôme obtenu

  • Diplôme d’État aide-soignant
  • Diplôme de niveau IV

Contact