Urétéroscopie pour extraction de calcul

Pathologie

Anatomie

Les voies urinaires naissent au niveau du rein, formées par les calices et tiges calicielles. Puis on retrouve le bassinet réceptacle de toutes les urines fabriquées par le rein. Les urines sont ensuite évacuées à la vessie par un canal, l’uretère, canal d’environ 20 cm.

Anatomie des voies urinaires de l'homme

Le passage d’un calcul des calices à l’uretère est souvent responsable d’une mise en tension des cavités urinaires (le calcul bloquant l’évacuation des urines) responsable de la colique néphrétique.

Lithiase rénale Colique néphrétique

Pourquoi doit-on enlever le calcul ?

Il est généralement admis qu’un calcul de moins de 5 mm peut être évacué spontanément à la vessie en quelques jours ou semaines.

En cas de douleurs persistantes ou de calcul trop volumineux (plus de 5 mm) il est nécessaire d’intervenir pour enlever le calcul.

La persistance d’un calcul de l’uretère entraine une souffrance du rein, et peut à long terme aboutir à sa destruction.

Intervention

Préparation à l’intervention

L’uretère est un canal fin. Il est parfois nécessaire de le dilater dans un premier temps pour faciliter l’extraction. Cette dilatation se fait par la mise en place d’une sonde entre la vessie et le rein (sonde double J) pendant quelques jours.

L’inconvénient de cette préparation : la mise en place d’une sonde JJ nécessite une anesthésie supplémentaire. Dans certains cas le recours à cette dilatation urétérale est néanmoins indispensable.

Objectif

Extraire le calcul en passant par les voies naturelles. Cette intervention ne laisse pas de cicatrices visibles.

Avant l’intervention

Une consultation d’anesthésie est obligatoire.

Un examen bactériologique des urines (ECBU) est indispensable. Vos urines doivent être stériles avant l’intervention. En cas de bactéries dans les urines, l’intervention devra être reportée.

Technique

Durée opératoire : 30 minutes à 1 heure.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

Il s’agit d’une technique d'endo-urologie.

A l’aide d’un urétéroscope, long appareil rigide muni d’une optique le chirurgien passe par l’urètre puis la vessie et de la vessie dans l’uretère. La montée dans l’uretère se fait prudemment jusqu’à arriver au calcul. Elle est d’autant plus difficile que ce dernier n’a pas été dilaté au préalable par une sonde JJ ou que le calcul soit haut situé.

En fonction de la taille du calcul et du diamètre de l’uretère, le chirurgien pourra :

Après avoir enlevé le calcul, il est souvent mis en place une sonde JJ. Celle-ci a pour but d’éviter les crises de colique néphrétique postopératoire.

Sonde JJ en place

Suites postopératoires

Durée d’hospitalisation : sortie le jour de l’intervention ou le lendemain.

Parfois l’extraction des calculs est incomplète et des débris sont laissés en place. Votre chirurgien vous préviendra. Ces débris de calculs s’évacuent spontanément.

Rarement la sonde JJ peut être à l’origine d’une gêne.

La sonde JJ sera enlevée en consultation dans le mois qui suit l’intervention.

Convalescence

La récupération d’une activité normale est rapide. La présence d’une sonde JJ ne retarde pas le retour à l’activité.

Complications

Immédiates

Fréquentes

Rares

Exceptionnelles

Tardives

Fréquente

Rares

02 47 47 47 47 / Standard