Orchidectomie (pour tumeur du testicule)

Pathologie

Définition

L’orchidectomie correspond à l’ablation d’un testicule.

Pourquoi est t’on amené à enlever un testicule ?

En cas de tumeur testiculaire, il est nécessaire d’enlever le testicule. Cette ablation correspond en soi au traitement du cancer testiculaire et permet également de connaître la nature du cancer. En fonction de la nature du cancer, d’autres traitements complémentaires pourront vous être proposés afin de compléter la prise en charge thérapeutique.

En cas d’abcès du testicule persistant après traitement antibiotique.

Anatomie du testicule

Le testicule est l’organe produisant les spermatozoïdes servant à la reproduction. Ils sont au nombre de deux. Ils ont une fonction endocrine, production d’hormones notamment la testostérone.

Leur localisation : ils sont situés dans le scrotum

Du testicule par un canal, canal déférent. Son rôle est d’acheminer les spermatozoïdes aux vésicules séminales.

La vascularisation testiculaire est assurée par les vaisseaux génitaux, veines et artères. Tous ces éléments ainsi que le canal déférent forment le cordon spermatique. Il existe donc un cordon spermatique par testicule.

Intervention

Objectif

Ablation du testicule et du cordon spermatique en passant par une voie inguinale.

Techniques

L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou rachi-anesthésie.

Durée opératoire : 30 minutes à 1 heure 30.

L’incision est effectuée en région inguinale. Cette région se situe au-dessus de l’aine.

Une incision horizontale de quelques centimètres est effectuée. La région est disséquée et le cordon spermatique est repéré puis lié au fil avant d'être sectionné.

Une fois le cordon coupé le chirurgien dissèque le testicule afin de le libérer de ces adhérences avec le scrotum. Une fois enlevé, le testicule est adressé au laboratoire pour analyse anatomopathologique.

Si vous aviez convenu d'un remplacement prothétique, votre chirurgien met une prothèse testiculaire à but esthétique dans le scrotum.

La cicatrice est refermée en plusieurs plans afin de restituer l’anatomie normale.

Suites post opératoires

Durée d’hospitalisation : 1 à 2 jours après l’intervention.

En cas de pansement compressif post opératoire celui-ci sera enlevé dans les 24 heures.

Ablation des fils ou agrafes si non résorbables avant 10 jours.

Une surveillance post opératoire sera nécessaire, consultations régulières et scanners thoraco-abdominopelviens réguliers.

En fonction des résultats anatomopathologiques des traitements complémentaires (chimiothérapie, radiothérapie) peuvent être nécessaires.

Convalescence

Courte de l’ordre d’une à deux semaines avant de récupérer une activité normale.

L’ablation d’un testicule n’a pas d’effet sur la fonction érectile, et le désir sexuel reste conservé. Cependant, il peut apparaître des problèmes de fertilité. Il est donc nécessaire d’effectuer une conservation de sperme auprès du CECOS au mieux avant l’intervention.

Complications

Immédiates

Fréquente

Rares

Exceptionnelles

Tardives

Exceptionnelles

02 47 47 47 47 / Standard