Lithotritie extra-corporelle

Pathologie

Définition

La lithotritie extra corporelle (LEC) est une technique permettant d’envoyer des ondes de choc à travers le corps pour casser des calculs des voies urinaires. Ces ondes de choc sont produites par un générateur externe, et le calculs repéré par un système de ciblage radiologique.

 Lithotriptie extracorporelle

Quand propose-t-on une LEC ?

La LEC est proposée pour des calculs situés au rein ou dans le bassinet, de taille modérée (jusqu’à 2 cm). Votre urologue peut proposer de traiter par cette technique des calculs situés dans l’uretère.

Selon les cas il peut être nécessaire de poser une sonde urinaire interne (sonde JJ) avant la LEC.

Pourquoi doit-on traiter vos calculs ?

La présence de calculs dans votre rein ou votre uretère justifie d’une prise en charge. Ils peuvent être à l’origine de douleurs rénales, de coliques néphrétiques, d’infections urinaires. L’absence de traitement expose à la persistance des troubles et au risque de dégradation des reins voire leur destruction.

Intervention

Objectif

Fragmentation des calculs urinaires pour permettre leur expulsion par les voies naturelles.

Une analyse d’urine récente est nécessaire avant l’intervention. En cas de présence de bactéries dans l’analyse, l’intervention sera reportée, aucun traitement antibiotique préalable n’est recommandé.

En cas de tendance au saignement (nasal, gencives…) un bilan complémentaire d’hémostase sera demandé.

Techniques

Durée d’intervention : 1 heure à 1 heure 30

L’intervention se déroule habituellement sans anesthésie, après cependant, la prise une demi-heure avant, d’antalgiques. Une anesthésie ou sédation peut parfois être proposée.

Lithotripteur

Le patient est allongé sur le ventre. Grâce à une table mobile dans les trois plans de l’espace, et un système de radiographie le calcul est centré sur une cible. Une fois le centrage effectué, le patient ne doit plus bouger.

Le chirurgien place le générateur d’ondes sur votre dos et grâce à un système informatique cible le calcul.

Les ondes de choc sont ensuite délivrées sur 30 à 60 minutes, avec une augmentation rapidement progressive de la puissance des chocs.

Exceptionnellement, l’intervention doit être arrêtée du fait de douleurs trop importantes dues aux ondes de choc.

Suites post-opératoires

L’intervention se déroule au cours d’une courte hospitalisation.

La sortie se fait le jour même.

Le calcul est éliminé par les voies urinaires dans les semaines qui suivent. Il est important de filtrer ces urines et d’amener les fragments de calculs à votre consultation de contrôle.

Il arrive fréquemment qu’il y ait du sang dans les urines (hématurie).

Il peut survenir des douleurs au niveau du dos, sur le trajet des ondes de choc mais également de véritables douleurs de coliques néphrétiques dues à l’évacuation des fragments de calculs.

L’efficacité de la lithotritie varie en fonction de la taille et de la dureté du calcul. Une consultation de contrôle est prévue un mois après, avec une nouvelle radiographie. Elle permet de vérifier l’efficacité de la lithotritie.

Le calcul peut persister, soit en totalité soit partiellement. Dans ce cas votre urologue vous proposera soit une nouvelle séance de LEC soit une autre technique.

Complications

Immédiates

Fréquentes

Rares

Exceptionnelle

02 47 47 47 47 / Standard