Cancer du col de l'utérus : l'importance de la vaccination anti papillomavirus

Les professionnels de santé du département d’Indre-et-Loire se mobilisent pour améliorer la vaccination anti papillomavirus. En effet, cette infection sexuellement transmissible est responsable de 6000 nouveaux cas de cancers par an. Il touche principalement les femmes avec plus de 3000 cas de cancers du col de l’utérus mais il est également la cause de près de 2000 cas de cancers masculins.

 

Or un vaccin existe qui réduirait conséquemment ces chiffres si la couverture vaccinale était améliorée.

 

Les gynécologues, infectiologues du CHRU mais également les pharmaciens d’officine et la Ligue départementale contre le cancer se mobilisent donc pour rappeler que les jeunes filles doivent être vaccinées.

 

Tous les détails dans le communiqué joint,

 

02 47 47 47 47 / Standard