Prothèses faciales

INTRODUCTION

La confection de prothèses faciales ou "épithèses" est l’aboutissement d’une impasse chirurgicale visant à reconstruire le site anatomique détruit.

Cette impasse découle de plusieurs causes potentielles.

Il peut s’agir :

  • De l’épuisement de toutes les techniques chirurgicales à disposition
  • De la contre-indication médicale à des interventions chirurgicales reconstructrices souvent longues et parfois répétées (Age avancé, problèmes de santé ….)
  • De la contre indication locale à une chirurgie lourde
  • De l’absence de volonté du patient à subir de telles interventions

Leur réalisation nécessite la collaboration étroite entre le chirurgien, l’implantologiste et l’épithésiste. Leur rôle est bien défini et s’inscrit dans le schéma thérapeutique global.

Ainsi : le chirurgien maxillo-facial procède à la résection de la pièce opératoire et définit les possibilités thérapeutiques de reconstruction. Si celles ci viennent à être dépassées, il entre alors en contact avec le chirurgien spécialiste en implantologie pour discuter du problème et le cas échéant proposer une EPITHESE implanto portée (qui est une des techniques de maintien de la prothèse) qui sera réalisée par l’épithésiste.

QU’EST-CE QU’UNE EPITHESE ?

Il s’agit d’une structure réalisée en silicone totalement bio compatible dont le but final est de reproduire, le plus fidèlement possible, la zone anatomique du visage détruite lors de la chirurgie. Elle concerne généralement des structures complexes et "entières".

Ainsi il pourra s’agir de l’oreille, du nez, de l’œil et des paupières voire de tout ou partie d’une hémiface.

  1. Qui la fabrique ?
    Il s’agit de façon majoritaire de laboratoires indépendants, pourvus de véritables artistes que l’on nomme " épithésistes ", qui après avoir reçu du chirurgien l’ordonnance notifiant sa confection et s’être entretenu de visu avec le patient, confectionnent sur mesure une prothèse faciale (ou épithèse) et choisissent avec ce dernier les moyens de fixations idéaux ou à défaut les mieux adaptés.
  2. Son indication
    Elle est portée par le chirurgien qui à réalisé l’acte opératoire initial et en concordance avec les desiderata du patient. Comme nous l’avons vu plus haut, il est rare que le chirurgien ayant réalisé cet acte soit un spécialiste en épithèse. Il s’entoure donc d’un confrère chirurgien dont les compétences sont majoritairement tournées vers ce domaine. C’est du fruit de cette relation qu’est décidé la réalisation de la prothèse et son moyen de fixation
  3. Les moyens de sa fixation
    La prothèse après avoir été confectionnée doit être maintenue au niveau du site anatomique qu’elle est sensée reproduire. Ce temps chirurgical est effectué par le chirurgien spécialiste en épithèse.

Pour ce faire il existe TROIS techniques majeures :

Les IMPLANTS OSSEUX : De nature et de technique de pose pratiquement identique à celles des implants dentaires (cf. chapitre Implantologie et pré implantaire), ils servent d’ancrage à l’épithèse elle-même. Celle-ci peut donc être , à volonté, désadaptée de ses "plots" fixés dans l’os pour être soit nettoyée soit modifiée.

La séquence chirurgicale permettant la pose de ces implants, et ce de manière analogue aux implants intra oraux, est donc le plus souvent réalisée en 2 ou 3 étapes . Elle se résume schématiquement comme suit :

  1. 1. Mise en place des implants intra-osseux en titane
  2. 2. Mise en place des vis de cicatrisation (Après un délai de quelques mois
  3. 3. Mise en place du système de fixation de la prothèse (clips en or ou aimants)

Leur nombre varie selon le modèle de l’épithèse choisi et le "terrain" osseux sous jacent (qualité et quantité)

Exemple d’implant de l’oreille avec mise en place des barres de fixation
Exemple d’implant de l’oreille avec mise en place des barres de fixation (Cas du Dr Sabin)

La COLLE BIOLOGIQUE : Indiquée de façon générale devant l’absence de possibilité technique à mettre en place des implants osseux ou devant le refus du patient à subir une intervention chirurgicale. Le principe en est excessivement simple puisqu’il consiste à coller la prothèse faciale directement sur la peau via l’interface d’une colle spécialement adaptée.

La prothèse sur LUNETTE : Solidarisée à une paire de lunette, cette épithèse ne nécessite pas de fixation osseuse. Elle est indiquée, de façon analogue à la prothèse collée, aux contre indications de la mise en place d’implants osseux et/ou à l’absence de volonté du patient à subir une intervention chirurgicale.

A SAVOIR :

  • Le remboursement par la Sécurité Sociale est intégral.
  • La confection de l’épithèse prend quelques semaines.
  • La durée de vie de l’épithèse est variable (2 à 3 ans).

Résultat avant pose de l’épithèseRésultat après pose de l’épithèse
Résultat avant et après pose de l’épithèse (Avec l’aimable autorisation du Dr Sabin)

Avant et après pose d’épithèse nasale sur implants
Avant et après pose d’épithèse nasale sur implants (Avec l’aimable autorisation du Dr Sabin)

 

 

02 47 47 47 47 / Standard