L'organisation

Au service du public

Acteur majeur dans la mise en œuvre de la politique nationale dans la gestion du système de soins, le CHU de Tours est un établissement public de santé dont le Directeur général est nommé par le Ministre de l'emploi et de la solidarité. Un CHU doit répondre à la double contrainte d'offrir des soins adaptés aux besoins et attentes de la population tout en œuvrant pour la maîtrise des dépenses de santé. Autant d'éléments qui encouragent l'hôpital public à adapter en permanence son organisation et ses modes de fonctionnement.

Photo opération 1Photo clochevillePhoto ermitagePhoto opération 2

Par une ordonnance d'avril 1996, l'organisation du système d'hospitalisation français s'est vu profondément modifié. Ce sont les agences régionales de l'hospitalisation qui sont créées pour gérer le système hospitalier au plus proche des intérêts des habitants de la région. C'est aussi la maîtrise médicalisée des dépenses de soins : le budget de l'hôpital public n'est autre qu'une partie du budget de l'assurance maladie.

Il existe en France 29 CHU, dont le budget global s'élève à environ 48 milliards d'euros et qui offrent près de 100 000 lits et places. Soumis au contrôle de l'état et relevant du droit public, les CHU sont souvent rattachés à la commune dans laquelle ils se trouvent.

Le CHU de Tours regroupe 6 établissements. Pour assurer sa mission et mettre en œuvre les décisions du Conseil de Surveillance, le Directeur Général est entouré d'une équipe de direction qui a la charge des directions des différents établissements mais aussi des directions fonctionnelles (finances, logistique, affaires juridiques, soins infirmiers, coopération, ...) qui coordonnent et organisent l'activité du CHU. Il n'y a qu'un budget pour l'ensemble du CHU et le projet d'établissement est transversal à tous les sites du CHU.

Premier hôpital de la région Centre, le CHU de Tours permet l'accès à un nombre important de disciplines au service de la santé des adultes et des enfants : médecine, chirurgie et obstétrique mais aussi psychiatrie, prise en charge des personnes âgées et du handicap, accompagnement social, ...

Des instances au service du fonctionnement du CHU

Le directoire : une instance délibérative

Le directoire est une instance délibérative composée d'élus locaux (le Maire de Tours est le Président du conseil de surveillance), de représentants de médecins, de personnels non médicaux, de personnalités qualifiées ainsi que de représentants d'usagers. Le conseil de surveillance adopte les grandes orientations (travaux, emplois, projet médical, ...) et vote le budget annuel du CHU.

Les instances consultatives

La Commission médicale d'établissement (CME) : elle délibère en matière de choix médicaux et regroupe des représentants des disciplines majeures exercées au CHU.
Le Comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) vise à promouvoir la santé et la sécurité des conditions de travail et d'hygiène des personnels.
Le Comité technique d'établissement (CTE) est consulté sur le fonctionnement et l'organisation de l'établissement.
La Commission du service de soins infirmiers (CSSI) prend part aux discussions sur l'organisation générale des soins infirmiers, la formation et la qualité des soins.

 

02 47 47 47 47 / Standard