bandeau de présentation de la cancérologie au CHRU de Tours

Présentation des cancers de l'enfant

Les cancers chez l'enfant sont des maladies rares qui représentent, en France, 1 à 2 % de l'ensemble des cancers. On dénombre près de 2 500 nouveaux cas chaque année en France, dont la moitié chez l'enfant de moins de 5 ans, soit un risque de survenue annuel de 1/500-600 enfants de 0 à 18 ans.

Certaines formes de cancers sont spécifiques à l'enfant et, inversement, la plupart des cancers de l'adulte n'existent pas chez l'enfant. Les leucémies aiguës et les cancers des organes lymphatiques (lymphomes) comptent pour 40 % de ces maladies malignes de l’enfance, tandis que 60 % sont représentées par diverses variétés de tumeurs dites solides. Elles siègent pour la moitié dans le système nerveux central (tumeur cérébrale ou de la moelle épinière) mais aussi dans le rein, dans les muscles et les tissus de soutien, les organes génitaux, le foie, etc…

En termes de traitements, les progrès considérables enregistrés au cours des dernières décennies, permettent aujourd'hui de guérir quatre enfants sur cinq en moyenne, ce chiffre variant bien entendu selon le type et l'extension du cancer au moment du diagnostic. Ces progrès sont dus essentiellement à l'introduction de chimiothérapies de plus en plus efficaces, à des collaborations entre différents spécialistes impliqués dans la prise en charge thérapeutique et à une harmonisation des procédures de traitement à l'échelon national (SFCE, société Française des cancers et leucémies de l’enfant) et, de plus en plus, international (SIOP, Society International oncology paediatric).

Le service d’onco-hématologie pédiatrique du CHU de Tours prend en charge annuellement environ 55 nouveaux enfants avec un cancer domiciliés dans la Région Centre-Val de Loire.

Centre de référence régional pour la SFCE nous travaillons en collaboration avec le réseau régional de cancérologie (Oncocentre) et l’ensemble des centres hospitaliers de proximité et le réseau GOCE, réseau inter-régional du grand Ouest. Nous participons aux protocoles de recherche proposés par la SFCE et la SIOP.