bandeau de présentation de la cancérologie au CHRU de Tours

Le dépistage

Le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers (CCDC) du CHRU de Tours est la structure en charge au niveau départemental de l’organisation des programmes de dépistage des cancers du sein et colorectal.

De plus, le CCDC a été retenu pour mettre en place à l’échelon régional un programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

 

Dépistage organisé du cancer du sein

Dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein, le CCDC convie les femmes de 50 à 74 ans sans facteur de risque particulier à réaliser une mammographie (sans avance de frais) et un examen clinique des seins tous les 2 ans par un radiologue agréé. Les mammographies jugées normales en première lecture bénéficient d’une seconde lecture par un radiologue « expert » au sein du CCDC.

Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10 et aussi soigné par des traitements moins lourds.

 

Dépistage organisé du cancer colorectal

Le dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse aux hommes et aux femmes âgés de 50 à 74 ans. Tous les 2 ans, ils sont invités à retirer un test de dépistage chez leur médecin. Après une évaluation médicale, le médecin propose soit la réalisation du test soit une surveillance spécifique personnalisée. Le test de dépistage est simple, indolore et à faire chez soi.

Un dépistage régulier permet de détecter des polypes avant qu’ils n’évoluent vers un cancer ou d’identifier la maladie à un stade très précoce avant l’apparition des symptômes.

 

Dépistage organisé du cancer du col de l’utérus

Il est recommandé aux femmes de 25 à 65 ans de réaliser un frottis cervico-utérin tous les 3 ans, après 2 frottis normaux à 1 an d’intervalle. Dans ce cadre, le CCDC invite les femmes non dépistées par courrier. La vaccination anti-HPV est recommandée pour les jeunes filles de 11 à 14 ans et jusqu’à l’âge de 19 ans. Cependant, même vaccinée, le frottis reste indispensable dès 25 ans.

Le frottis permet de détecter précocement les lésions précancéreuses. Traiter ces lésions le plus tôt possible permet d’éviter l’apparition de la maladie.

 

Le CCDC est porteur de différents projets de recherche et travaille en collaboration avec l’équipe Éducation Éthique Santé de l’Université de Tours ainsi que le groupe Sciences Humaines et Sociales & Cancer du Cancéropôle Grand-Ouest.