08
juin
2017

Depuis la description de la double hélice de l’ADN en 1953 par J. Watson et F. Crick, de nombreux progrès ont été obtenus dans la connaissance de la structure et du fonctionnement de notre génome. Les avancées technologiques sur le séquençage du génome ont permis l’identification de nombreuses maladies génétiques, permettant pour une partie d’entre elles des diagnostics précoces ou des thérapeutiques adaptées. Cette médecine personnalisée  laisse envisager une meilleure prise en charge dans des maladies aussi variées que certains cancers, des maladies métaboliques ou la mucoviscidose par exemple. S’il est maintenant possible de séquencer le génome complet d’un individu en moins d’un semaine et pour moins de 1000 euros, les résultats demandent une interprétation rigoureuse et prudente. Des exemples seront donnés pour illustrer la diversité des situations, depuis l’anomalie génétique à effet majeur, causale d’une maladie jusqu’au facteur de prédisposition génétique à effet mineur associé à d’autres facteurs dont l’environnement.

Présenté par :

  • Pr Annick TOUTAIN - Chef du service de génétique - CHU Tours
  • Pr Christian ANDRES - Biochimiste biologiste moléculaire - CHU Tours

Informations pratiques : 

  • Hôtel de Ville de Tours
  • De 18h30 à 20h00
  • Conférence gratuite



02 47 47 47 47 / Standard