IFMEM - La formation initiale

La formation initiale a pour objectif de former des professionnels de santé compétents en Imagerie Médicale, en Radiothérapie, en Médecine Nucléaire et en Électrophysiologie. C’est une formation spécialisée et polyvalente en adéquation avec la réalité professionnelle.
Le cursus des études est de 6 semestres. C’est une formation professionnalisante et diplômante sanctionnée par un diplôme d’État (Le DEMEM) et un grade Licence.

Le métier : présentation

1.1 Les différentes facettes du métier

Le Manipulateur d’Électroradiologie Médicale Diplômé d’État exerce une profession paramédicale, il est habilité à accomplir des actes prévus dans les décrets n°97-1057 du 19 novembre 1997, n° 200-509 du 6 juin 2000, n° 2000-648 du 3 juillet 2000.Ces textes sont inscrits dans le code de la santé publique, livre III, titre V.

Il exerce ses fonctions au sein d’une équipe soignante sous la responsabilité d’un médecin radiologue, nucléaire ou oncologue.

Le Manipulateur d’ERM doit être capable d’effectuer pour le patient, dans les meilleures conditions humaines et techniques, des actes de soins et d’explorations dans le respect de protocoles rigoureux devant aboutir à un diagnostic ou à un traitement. Il exerce sa fonction en conjuguant au quotidien deux rôles essentiels et indissociables : le rôle de soignant et le rôle de technicien de santé.

LE MANIPULATEUR EST AVANT TOUT UN SOIGNANT

Il doit :

  • Posséder un sens profond des relations humaines.
  • Dispenser des soins.
  • Répondre aux besoins physiques et psychologiques du patient.
  • Informer le patient et ses accompagnants.
  • Prendre en charge, dans le respect de l’éthique des soins, le patient dans sa globalité et sa singularité.
  • Veiller au respect de la déontologie.

LE MANIPULATEUR EST AUSSI UN TECHNICIEN

  • Il doit être compétent dans les différents domaines d’activité liés à la profession.
  • Il doit posséder une grande capacité d’adaptabilité technologique.
  • Il est responsable de : (extrait du décret n° 97-1057 du 19 novembre 1997 ; code de la Santé Publique, livre III, titre V)
    Du positionnement du patient selon un protocole rigoureux.
    - De la réalisation et du déroulement des examens.
    - L’acquisition et l’évaluation qualitative des images.
    - L’utilisation du matériel et de son entretien.
    - L’exécution des traitements par irradiation.
    - Du suivi des examens.
  • Il doit respecter les règles d’hygiène, d’asepsie, de sécurité et de radioprotection.

1.2 Les secteurs et domaines d’activité

Le manipulateur d’ERM exerce son métier au sein d’une équipe médicale et paramédicale, soit en secteur hospitalier (Centres Hospitaliers, Centres Hospitaliers Universitaires), en secteur extrahospitalier (cliniques, centres d’imagerie, cabinets de ville)
Il est habilité à travailler dans différents domaines d’activité :
- En imagerie médicale (radiologie conventionnelle, radiopédiatrie, radiologie vasculaire périphérique et cardiaque, neuroradiologie, radiologie urinaire, radiologie digestive, sénologie, radiologie des urgences, scanographie, Imagerie par Résonance Magnétique).
- En radiothérapie (accélérateur linéaire, cyberknife, dosimétrie, curiethérapie, etc.).
- En médecine nucléaire (scintigraphie de la thyroïde, du squelette, scintigraphie myocardique, petscan…etc.).
- En électrophysiologie (électroencéphalographie, électrocardiographie, électromyographie, etc.).

1.3 Débouchés, salaire, carrière

  • Actuellement, les offres d’emploi existent à condition de faire preuve de mobilité géographique.
    Tous les jeunes diplômés trouvent un emploi dans un délai d’une année.
    En secteur public, le manipulateur est embauché au salaire mensuel de 1389 € nets (chiffres 2015), sans garde ni astreinte pour 35 heures hebdomadaires de travail.
    En secteur privé, la rémunération est variable, elle tient compte de la convention collective.

1.4 Promotion

Après une expérience professionnelle de 4 ans, il est possible de s’orienter vers une formation de cadre de santé (École de cadres de santé : 10 mois) qui permet l’accès aux postes suivants :

  • Une fonction de cadre gestionnaire en tant que :
    - Cadre de santé dans un service de d’imagerie médicale, de médecine nucléaire, de radiothérapie...etc.
  • Une fonction de cadre formateur en tant que :
    - Cadre formateur dans un institut de formation (IFMEM).

1.5 Poursuite d'études

Depuis la mise en place de la réforme des études des manipulateurs dans le système LMD européen, les étudiants de l’IFMEM de Tours obtiennent simultanément le diplôme d’État de Manipulateur d’Electroradiologie Médicale et le grade Licence.
Ce changement permet plus facilement les passerelles interprofessionnelles et la poursuite d’études.
Grace à ce grade Licence, il est désormais possible de s'inscrire à de nombreuses formations universitaires, directement en première année de Master.

La Formation

Organisation générale :

L’IFMEM du CHRU de Tours est une école hospitalière, au sein du Centre Régional Hospitalier et Universitaire de Tours.
C’est une formation professionnalisante et diplômante.
Elle est régie par l’arrêté du 14 juin 2012 relatif au Diplôme d’État de Manipulateur d’Électroradiologie Médicale (Le DEMEM).
Le cursus des études est de 6 semestres.
La formation est une alternance de cours théoriques, de Travaux Dirigés(TD), de Travaux Personnels Guidés (TPG), et de stages cliniques de quatre semaines. Chaque promotion compte 35 étudiants.
Pour les étudiants en formation initiale, les frais de scolarité sont pris en charge par le conseil régional du Centre-Val de Loire.

Des indemnités hebdomadaires de stage sont versées aux étudiants :

  • 23 € en 1ère année de formation,
  • 30 € en 2ème année de formation,
  • 40 € en 3ème année de formation. 

Des bourses d’études sont attribuées (sous conditions) aux étudiants par le conseil régional du Centre-Val de Loire.

La formation comprend :

  • 2100 h de formation théorique, dont des Travaux Dirigés et des Travaux Personnels Guidés sur le plateau technique de l’IFMEM
  • et 2100 h de formation clinique (stages), sur des sites de soins du secteur public et du secteur privé, soit 60 semaines d'immersion en milieu professionnel.

Les enseignements sont dispensés par environ 200 intervenants professionnels de santé et experts dans leur domaine, majoritairement des manipulateurs d’ERM.
Le diplôme d’État (Le DEMEM) est associé à un grade Licence.

Les stages cliniques :

Tous les stages cliniques sont fournis par l’institut de formation.
Des objectifs de stage sont fixés par l’étudiant lui-même en fonction de sa progression et de sa professionnalisation. Ils sont objectivés dans son portfolio (livret individuel relatant le cursus de sa formation et ses acquisitions). Ils sont donc connus de l’étudiant et de l’encadrement.

Modalités de validation :

Chaque enseignement fait l’objet d’au moins une évaluation.
Chaque Unité d’Enseignement (les UE) fait l’objet d’une évaluation écrite, pratique ou orale. Chaque UE peut être validée lors d’une première session en fin de semestre, ou lors d’une deuxième session plus tard dans la même année scolaire. La validation de chaque UE permet à l’étudiant de capitaliser un certain nombre de « crédits » européens. Le nombre d’inscriptions pédagogiques est limité à deux pour chaque UE.
La validation des UE a lieu en fin de semestre sous forme de « partielles ».
Chaque stage clinique fait l’objet d’une validation.
La validation des stages cliniques permet également à l’étudiant de capitaliser un certain nombre de « crédits » européens.
Un seul redoublement est admis pour chaque année de formation.
Pour être admis au DEMEM et au grade Licence, l’étudiant doit avoir cumulé 180 crédits européens au cours de la formation.

 

Les conditions d’accès

L’admission se fait sur étude du dossier du candidat. (Les critères et modalités précises sont en cours d’élaboration)

Age 17 ans au 31 Décembre de l’année du recrutement
Titre

Baccalauréat ou équivalence.
Les candidats justifiant d’une expérience professionnelle d’une durée de 5 ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale ou d’une activité assimilée.
Les candidats en classe de terminale peuvent se présenter aux épreuves, leur admission définitive étant subordonnée à l’obtention du baccalauréat.

Dossier d'inscription Le dossier est à demander ou à retirer au secrétariat à partir du 2 janvier 2017.
Date de clôture d'inscription : 14 avril 2017
Frais d'inscription non encore déterminés
Modalités du recrutement Il n’y a plus de concours d’entrée. Il s’agit d’une étude du dossier scolaire.
PACES Tous les étudiants PACES peuvent candidater.

Infos pratiques

Le logement :

Il peut être assuré en résidence universitaire dans la limite des places disponibles.

La restauration :

La restauration peut être assurée :

  • Le midi au restaurant du personnel des différents hôpitaux (tarif étudiant).
  • Dans les différents restaurants universitaires de la ville (tarif étudiant).

Les bourses d’études :

Des bourses d’études peuvent être accordées par le Conseil Régional du Centre-Val de Loire.
Une commission examine précisément chaque demande dans le courant du mois de septembre.
La demande se fait directement en ligne dès le mois de juillet sur le site http://www.regioncentre.fr/.

Les frais de tenues hospitalières :

Des tenues hospitalières (tuniques et pantalons) sont fournies aux étudiants par l’institut de formation.
Leur entretien est assuré par le CHRU.
Cette prestation est facturée 32€ par an (tarif 2016) à chaque étudiant.

Les frais annuels d’inscription en formation :

Les frais annuels d’inscription (184 € pour 2015/2016), sont fixés chaque année par circulaire ministérielle. Ils sont identiques à ceux de l'université. Ils doivent être acquittés au plus tard le jour de la rentrée (Article 10 de l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale).
Les frais pédagogiques annuels :
Les frais pédagogiques annuels (documents divers, badge, portfolio, livres… etc.) sont de 20 € (tarif 2015/2016).

Le frais annuels d’inscription au Service Universitaire de Santé :

Les frais d’inscription annuelle au SUS sont de 10,20 € (tarif 2015/2016) Le SUS propose une prise en charge ou une orientation par des professionnels de santé, à titre gratuit et dans la plus stricte confidentialité.
Les frais annuels de sécurité sociale :
Les frais annuels de sécurité sociale étaient pour 2015/2016 de 215 €.
Les frais annuels d’inscription et de sécurité sociale sont remboursés à tous les étudiants boursiers.

 




02 47 47 47 47 / Standard