IADE - Présentation de l'école

Localisation

  • Adresse géographique :
    Institut de Formation des Professions de Santé
    2 rue Mansart
    37170 Chambray les Tours
  • Adresse administrative :
    CHRU de Tours
    Ecole IADE
    2, bld Tonnellé
    37044 Tours cedex 9

Coordonnées

  • Secrétariat : 02 47 47 38 71
  • ecole.iade@chu-tours.fr

L'équipe

  • Le directeur scientifique Monsieur le Professeur LAFFON
  • La directrice : Madame KWOCZ
  • Le cadre formateur : Monsieur PILLOY
  • La secrétaire : Madame NOUGUE-LASSERE
  • Le formatrice : Madame LOLOM

Programme

Les études conduisant au Diplôme d’Infirmier Anesthésiste sont définies dans l’Arrêté du 23 Juillet 2012.
Durée 2 ans organisée en 4 semestres universitaires à temps plein.
La date de la rentrée est fixée à un jour ouvrable de la semaine 40.

Formation en alternance :

26 semaines de cours et 58 semaines de stages réparties sur 4 semestres.
L'agrément est de 20 étudiants par promotion.

Le concours

  • Epreuve d’Admissibilité : Le jeudi 16 mars 2017 (après-midi)
  • Epreuve d’Admission : Lejeudi 11 mai 2017 (journée)

20 candidats par ordre de mérite sont admis sur liste principale. Une liste complémentaire peut être établie. Elle permet de suppléer aux désistements éventuels des candidats de la liste principale.

Le coût de la formation

  • Frais d’inscription au concours : 115 € (tarif 2016)

ADMISSION EN ECOLE D’INFIRMIERS ANESTHESISTES

1- CONDITIONS D’ADMISSION

Art. 6. - Pour être admis à suivre l’enseignement sanctionné par le diplôme d’État d’infirmier
anesthésiste, les candidats doivent :

  • être titulaires soit d’un diplôme, certificat ou autre titre mentionné à l’article L. 4311-3 ou à l’article L. 4311-12 du code de la santé publique leur permettant d’exercer sans limitation la profession d’infirmier, soit d’un diplôme ou d’une autorisation d’exercice délivrée par le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale chargé de la santé en application de l’article L.4311-4 du code de la santé publique ;
  • justifier de deux années minimum d’exercice, en équivalent temps plein de la profession d’infirmier au 1er janvier de l’année du concours ;
  • avoir subi avec succès les épreuves d’admission à la formation préparant au diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste, organisées par chaque école autorisée sous le contrôle du directeur général de l’agence régionale de santé et du président d’université ;
  • avoir acquitté les droits d’inscription, sauf dans les centres d’instruction relevant du ministère de la défense ;
  • avoir souscrit par convention l’engagement d’acquitter les frais de scolarité fixés par le conseil d’administration de l’organisme gestionnaire, sauf dans les centres d’instruction relevant du ministère de la défense.

Art. 7. - En sus de la capacité d’accueil autorisée et dans la limite de 10 % de l’effectif de première année, peuvent être admises des personnes titulaires d’un diplôme étranger d’infirmier non validé pour l’exercice en France.
Celles-ci doivent justifier d’un exercice professionnel de deux ans, satisfaire aux tests de niveau professionnel et à une épreuve permettant d’apprécier leur maîtrise de la langue française.
Ces épreuves sont organisées dans l’école ou, à défaut, par le service culturel de l’ambassade de France dans le pays concerné. Les sujets sont proposés et corrigés par l’équipe pédagogique de l’école choisie par le candidat. Un justificatif de prise en charge financière et médico-sociale pour la durée des études est exigé.
Les pièces constituant le dossier sont énumérées à l’article 10 du présent arrêté. Elles devront être traduites par un traducteur agréé auprès des tribunaux français ou habilité à intervenir auprès des autorités judiciaires ou administratives d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse ou de la Principauté d’Andorre.

Art. 8. - Pour les candidats résidant dans les départements et collectivités d’outre-mer, l’école ou les écoles de métropole choisies par les candidats peuvent organiser l’épreuve écrite d’admissibilité dans les départements ou collectivités d’outre-mer avec la participation des représentants locaux de l’État sous réserve qu’elle se déroule le même jour et à la même heure qu’en métropole.
Ce principe peut s’appliquer réciproquement aux candidats métropolitains souhaitant passer l’épreuve écrite outre-mer.

2- CONSTITUTION DU DOSSIER

Téléchargez le dossier d'inscription pour le concours 2017 >>

Clôture des inscriptions fixée au 16 Février 2017

Art. 10. - Pour se présenter aux épreuves d’admission, les candidats déposent à l’école de leur choix un dossier comprenant les pièces indiquées ci-dessous :

  • une demande écrite de participation aux épreuves ;
  • un curriculum vitae ;
  • un état des services avec justificatifs de l’ensemble de la carrière d’infirmier diplômé d’Etat attestant un exercice professionnel équivalent temps plein à vingt-quatre mois minimum au 1er janvier de l’année du concours ;
  • une copie de leurs titres (avec le n°Adéli), diplômes ou certificats ;
  • pour les infirmiers diplômés d’État exerçant leur activité dans le secteur libéral, en plus du curriculum vitae détaillé, un certificat d’identification établi par la ou les caisses primaires d’assurance maladie du secteur de leur exercice et une attestation d’inscription au rôle de la patente ou de la taxe professionnelle pour la période correspondant à leur exercice établi par les services fiscaux de leur lieu d’exercice, et de tout autre document permettant de justifier des modes d’exercice et des acquis professionnels postérieurs à l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier ;
  • un certificat médical attestant que le candidat a subi les vaccinations obligatoires fixées par l’article L. 3111-4 du code de la santé publique ;

ELEMENTS ADMINISTRATIFS DEMANDES :

  • une photocopie recto verso de la carte d’identité ou du livret de famille ;
  • 4 enveloppes autocollantes (22/11 cm) affranchies au tarif normal portant l’adresse du candidat ;
  • un chèque de 115 euros (tarif 2016) pour droit d'inscription libellé à l'ordre du Trésor Public. Toute somme versée ne sera pas remboursée.

3- ÉPREUVES DE SELECTIONS

JURY
Art. 11. - Le jury des épreuves d’admission, nommé par le directeur de l’école, comprend :

  • le directeur de l’école, président ;
  • le directeur scientifique de l’école ;
  • le responsable pédagogique ;
  • un ou plusieurs cadres infirmiers anesthésistes formateurs permanents à l’école ;
  • un ou plusieurs cadres infirmiers anesthésistes ou un ou plusieurs infirmiers anesthésistes participant à l’apprentissage clinique ;
  • un ou plusieurs médecins spécialistes qualifiés en anesthésie-réanimation participant à l’enseignement, désignés par le directeur scientifique.

Pour l’ensemble des épreuves, la parité entre les médecins spécialistes qualifiés en anesthésie-réanimation et les cadres infirmiers anesthésistes ou les infirmiers anesthésistes doit être
respectée. Il peut être prévu des suppléants.

EPREUVES D’ADMISSION

Art. 12. - Les épreuves de sélection évaluent l’aptitude des candidats à suivre l’enseignement conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste.

Elles comprennent :

  • UNE ÉPREUVE ÉCRITE ET ANONYME D’ADMISSIBILITÉ de deux heures permettant d’évaluer les connaissances professionnelles et scientifiques du candidat en référence au programme de formation du diplôme d’État d’infirmier ainsi que ses capacités rédactionnelles.
    Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu à l’épreuve une note supérieure ou égale à la moyenne.
    La liste par ordre alphabétique des candidats déclarés admissibles est affichée à l’école. Chaque candidat reçoit une notification de ses résultats ;
  • UNE ÉPREUVE ORALE D’ADMISSION permettant d’apprécier les capacités du candidat :
    - à décliner un raisonnement clinique et à gérer une situation de soins ;
    - à analyser les compétences développées au cours de son expérience professionnelle ;
    - à exposer son projet professionnel ;
    - à suivre la formation.
    Cette épreuve consiste en un exposé discussion avec le jury, précédée d’une préparation de durée identique pour tous les candidats.
    Une note au moins égale à la moyenne est exigée.

Sont déclarés admis les candidats les mieux classés dans la limite des places figurant dans l’autorisation de l’école, sous réserve que le total des notes obtenues aux épreuves de sélection soit égal ou supérieur à la moyenne.

En cas d’égalité de points, le classement est établi en fonction de la note obtenue à l’épreuve d’admissibilité. En cas de nouvelle égalité, le candidat le plus âgé sera classé le premier.

Une liste complémentaire peut être établie. Les candidats inscrits sur cette liste doivent justifier d’un
total de points obtenus aux deux épreuves égal ou supérieur à la moyenne. La liste complémentaire est valable jusqu’à la rentrée pour laquelle les épreuves de sélection ont été ouvertes.

Toute place libérée sur la liste principale du fait d’un désistement ou d’une demande de report de scolarité peut être pourvue par un candidat classé sur la liste complémentaire établie à l’issue des mêmes épreuves d’admission.

Art. 13. - Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de
laquelle ils ont été publiés. Toutefois, le directeur de l’école accorde une dérogation de droit de
report d’un an non renouvelable en cas de congé de maternité, de congé d’adoption, pour garde
d’un enfant de moins de quatre ans, en cas de rejet de demande d’accès à la formation
professionnelle ou à la promotion sociale, de rejet de demande de congé de formation ou de rejet
de demande de mise en disponibilité

Art. 14. - Dans chaque école, les candidats aux épreuves de sélection présentant un handicap peuvent déposer une demande d’aménagement des épreuves. Ils adressent leur demande à l’un des médecins désignés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées et en informent l’école de formation.
Le directeur de l’école met en oeuvre les mesures d’aménagement préconisées.

Art. 15. - Peuvent être admis en formation dans la limite de 5% de la capacité d’accueil de l’école :

  • les titulaires du diplôme d’Etat de sage-femme ;
  • les étudiants ayant validé la troisième année du deuxième cycle des études médicales ;
  • les titulaires d’un diplôme d’Etat d’infirmier et d’un diplôme reconnu au grade de master.

Ces candidats déposent auprès de l’école de leur choix un dossier comprenant :

  • un curriculum vitae ;
  • les titres et diplômes (avec numéro ADELI) ;
  • un certificat médical attestant que l’étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession ;
  • une lettre de motivation.

Ces candidats sont dispensés des épreuves d’admission.

Ils sont sélectionnés sur dossier et entretien par le jury d’admission prévu à l’article 11.
Ils peuvent être dispensés de la validation d’une partie des unités d’enseignement par le directeur de l’école, après avis du conseil pédagogique. Ces dispenses sont accordées après comparaison entre la formation suivie par les candidats et les unités d’enseignement du diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste.
Des compléments de formation peuvent être proposés par le directeur de l’école après avis du conseil pédagogique en fonction du cursus antérieur du candidat.

4- SCOLARITÉ

Art. 16. - Les études sont d’une durée de vingt-quatre mois, organisées en quatre semestres universitaires, à temps plein. Elles comportent, répartis sur l’ensemble de la scolarité, des enseignements théoriques fondamentaux et cliniques, et des enseignements pratiques, répartis en unités d’enseignement.

La date de la rentrée est fixée à un jour ouvrable de la semaine 40.

Art. 18. - L’enseignement clinique comprend des stages et des enseignements coordonnés dont les modalités sont fixées dans la maquette de formation de l’arrêté.
Les stages s’effectuent dans l’établissement gestionnaire de l’école et dans les établissements de santé ayant passé convention avec cet établissement pour chaque étudiant et par période de stage déterminée ainsi que dans les structures agréées pour la réalisation du stage recherche.
Chaque stage doit être validé.

La formation conduit à l’obtention du Diplôme d’Etat d’Infirmier Anesthésiste et la validation d’un grade master.

Pour votre préparation au concours d’entrée,
l’Ecole d’Infirmiers Anesthésistes organise des cycles préparatoires
dans le cadre de la formation continue.
Vous pouvez accéder au bulletin d’inscription
dans la rubrique « Formations Continues »

 La formation continue




02 47 47 47 47 / Standard