La conservation de tissus testiculaires

Pour qui ?

Cette technique est réservée aux patients non pubères.

Quand ?

Même s’il est toujours préférable d’envisager toute technique de préservation de la fertilité avant le début du traitement potentiellement stérilisant, cette technique peut dans certains cas être proposée même si le patient a déjà reçu un traitement anticancéreux.

Comment ?

L’objectif de cette technique est de proposer le prélèvement d’une partie d’un ou des 2 testicules, de congeler et de conserver le tissu testiculaire.

Et après le cancer ?

Cette technique n’a, à ce jour, pas permis d’obtenir de grossesse dans l’espèce humaine, mais des recherches (culture de tissu testiculaire in vitro, greffes…) sont actuellement en cours et permettront peut-être à l’avenir d’obtenir une grossesse à partir de tissu testiculaire congelé.

 

02 47 47 47 47 / Standard