Chirurgie du nez (Rhinoplastie)

CHIRURGIE DU NEZ (RHINOPLASTIE)

La chirurgie esthétique et réparatrice du nez se distingue des autres interventions décrites dans ce chapitre par le simple fait que la modification du nez peut être rendue nécessaire par un trouble fonctionnel (en l’occurrence la ventilation nasale) et pas seulement pour des considérations esthétiques pures.

En cela, son approche diagnostic et thérapeutique diffère des autres interventions de chirurgie esthétique. Votre chirurgien aura donc toujours à l’esprit les éventuelles conséquences fonctionnelles du geste chirurgical.

Le nez est constituée par l’assemblage de structures osseuses (constituant le nez dit "dur"), et cartilagineuses (constituant le nez dit "mou"), le tout recouvert par le tissu cutané et muqueux. La rhinoplastie aura donc pour objectif de modifier ces structures afin d’en améliorer soit l’esthétique soit la fonction et éventuellement les deux.

La consultation pré opératoire

Temps fort et indispensable à la planification du geste chirurgical, elle aura pour but de comprendre les motivations du patient et d’en déceler les raisons profondes.

Elle permet en outre :

  • de diagnostiquer les raisons anatomiques d’une éventuelle malformation
  • d’examiner la fonction ventilatoire (qualité du passage de l’air par le nez).
  • De procéder à la constitution d’un dossier photographique et éventuellement de proposer une consultation psychologique dans un souci de décision opératoire éclairée
  • De prescrire d’éventuels examens complémentaires (Scanner…)

> Au terme de cette consultation, la technique chirurgicale est décidée ainsi que les gestes osseux et cartilagineux de remodelage à effectuer.

Les raisons de la malformation

  • Très variées, chaque cas étant différent, elles procèdent généralement, dans le cadre de la restauration après traumatisme, d’une mauvaise position des os du nez ou d’une luxation de la cloison nasale (septum inter nasal) qui modifie la rectitude de la pyramide nasale.L’intervention visera donc, dans ce cas précis, à repositionner les os du nez et la cloison en rectitude (droite).En ce qui concerne la chirurgie esthétique pure (sans traumatisme préalable), il existe autant de raisons anatomiques cartilagineuses ou osseuses que de nez différents. Le geste chirurgical sera donc guidé par les souhaits du patient et les possibilités techniques qui s’offrent au chirurgien.

En quoi consiste l’intervention ?

Elle consiste à inciser le versant muqueux, donc NON VISIBLE, de la narine et ce de façon uni ou bilatérale afin de disséquer les structures anatomiques du nez et de pouvoir y glisser des instruments permettant :

  • Soit d’enlever une bosse disgracieuse ou au contraire d’y placer un greffon redonnant du volume (détails voir plus loin)
  • Soit de sectionner les os du nez pour les repositionner
  • Soit de remodeler les cartilages du nez ou de la cloison

Une incision cutanée (extérieur) peut cependant être rendue nécessaire dans des cas bien précis, et notamment dans le cadre des malformations complexes ou de reprise chirurgicale d’un nez préalablement opéré. Il s’agit alors d’une incision très peu visible car située au niveau de la columelle (Cf. photo ci-dessous)

  • Exemple d’incision pour rhinoplastie
  • > Exemple d’incision pour rhinoplastie avec abord cutané
  • (il en existe beaucoup d’autres)     

L’éventualité de mise en place de greffons, soit osseux soit cartilagineux, peut être rendue nécessaire par la malformation. Ces derniers peuvent être prélevés soit au niveau du nez lui-même ou bien de l’oreille, d’une côte,de la hanche ou du crâne (liste non exhaustive).

Les modalités du prélèvement ainsi que les raisons rendant nécessaire sa confection vous serons précisées lors de la consultation.

Quand opérer ?

En ce qui concerne la chirurgie réparatrice après traumatisme, un délai minimum de 4 à 6 mois après celui-ci est nécessaire avant toute intervention correctrice ceci afin de procéder au à l’intervention chirurgicale sur un terrain non inflammatoire et totalement cicatrisé.

Ce délai n’existe évidemment pas dans le cadre des rhinoplasties esthétiques pures qui peuvent être entreprises dès la fin de la puberté.

En pratique

L’intervention :

  • Se déroule sous anesthésie générale
  • Dure environ 1 heure 30 minutes voire plus longtemps dans le cadre de rhinoplasties "complexe".

Soins Post opératoires :

  • Maintien de mèches dans les narines au minimum 48 heures associé à un traitement antibiotique.
  • Plâtre posé à la fin de l’intervention et maintenu 7 jours, jour et nuit, puis 3 semaines la nuit uniquement.
  • Sensation de "nez bouché" pendant 3 semaines du au gonflement.
  • Fils résorbables (sauf incision cutanée et cas particuliers) ne nécessitant donc pas d’ablation
  • Sport de contact proscrit pendant 3 mois
  • Eviter le port de lunettes pendant 3 semaines
  • Contrôle clinique par votre chirurgien 2 ou 3 mois après l’intervention.

A savoir

Prise en charge par la Sécurité Sociale :

  • si rhinoplastie post traumatique (réparatrice) : OUI
  • si rhinoplastie esthétique : NON (sauf cas particuliers)
  • Arrêt de travail : si rhinoplastie esthétique : NON

Complications potentielles (liste non exhaustive) : Hémorragie – Infection

Une évaluation clinique par votre chirurgien sera effectuée une semaine après l’intervention (après ablation du plâtre) puis quelques mois plus tard pour vérifier la stabilité du résultat obtenu ou pour programmer les retouches éventuelles.

 

02 47 47 47 47 / Standard